Trophées de la Santé Mobile organisé par DMD Santé

Trophées de la Santé Mobile -accueil.

Les Trophées de la Santé Mobile

Les Trophées de la Santé mobile ont un objectif clair, celui de promouvoir les applications mobiles santé de l’année mais surtout de mettre en avant les usages qui y sont liés.

Sont éligibles aux « Trophées de la Santé mobile » toutes les applications santé pour smartphones et tablettes recommandées sur www.dmdpost.com.

viaTrophées de la Santé Mobile -accueil.

Santé: Il crée une appli pour sauver son fils diabétique – : Santé – lematin.ch

Santé: Il crée une appli pour sauver son fils diabétique – : Santé – lematin.ch.

Avant chaque repas, Théo (10 ans) doit réfléchir à ce qu’il va manger, en quelle quantité, à ce qu’il va faire ensuite (sport, jeux devant l’ordinateur)… En fonction de ces paramètres, il doit alors s’injecter une certaine dose d’insuline. Un vrai casse-tête! Du moins, dans les premiers temps, lorsque son diabète a été découvert. L’enfant était alors âgé de 5 ans.

Le diabète, dont c’est aujourd’hui la Journée mondiale, frappe de plus en plus de monde: 400 000 personnes en Suisse, dont 90% atteintes de diabète de type 2 (fortement lié au mode de vie) et 10% de diabète de type 1, celui qui touche Théo. «Suite au diagnostic de notre fils, nous nous sommes retrouvés sous une montagne d’informations et l’obligation de tout devoir calculer ce qu’il mangeait. Cela a passablement chamboulé notre vie de famille», confie Louis Boyer, habitant à La Tour-de-Trême (FR), père d’une ado, Camille, et de deux fils jumeau, Romain et Théo.

Pour simplifier les choses et offrir un maximum d’autonomie à son petit garçon, Louis Boyer développe alors une banque de données dans laquelle il recense tous les aliments en fonction de leur indice glycémique, en collaboration avec le CHUV. Puis met au point une application iPhone, «GlucCalc», qui permet de calculer la quantité d’insuline que le patient doit s’injecter en fonction du repas qu’il va prendre. «Il n’existait rien de tel, se mettant à la place du patient», explique-t-il.

Si cette application qui vient d’être mise en vente pour 2 fr. a été développée pour Théo, Louis Boyer espère qu’elle pourra également aider d’autres personnes atteintes de diabète. «En tout cas, c’est très facile à utiliser», assure le jeune garçon qui a très vite appris à se responsabiliser. «Je peux manger tout ce que je veux, mais je dois compenser avec des injections d’insuline, car mon pancréas ne fonctionne plus et, du coup, il ne gère pas le taux de sucre que j’ai dans le sang», explique-t-il. Et, s’il avoue qu’il fait parfois quelques petites entorses, il ajoute qu’il en ressent rapidement les conséquences. Mais tout cela ne l’empêche pas de vivre une vie tout à fait normale, où les copains et le sport occupent une place importante.(Le Matin)

Sources : Santé: Il crée une appli pour sauver son fils diabétique – : Santé – lematin.ch.

Votre dossier médical bientôt consultable sur smartphone / France Bleu

Votre dossier médical bientôt consultable sur smartphone / France Bleu.

Votre dossier médical bientôt consultable par un médecin sur tablette ou sur smartphone !

Un procédé nouveau que vient de mettre au point le laboratoire « Orange Labs » de Caen en Normandie.

 

viaVotre dossier médical bientôt consultable sur smartphone / France Bleu.

Kinsa le thermomètre qui informe sur les maladies contagieuses –

Kinsa, est un thermomètre qui transmet ses données à une application mobile qui cartographie les maladies près de chez vous et suit votre historique santé.

See on design-objets-connectes.com

Santé connectée: quatre applications pour tester sa santé | Se coacher

Santé connectée: quatre applications pour tester sa santé | Se coacher.

Le site Dmdpost.com de Dmd Santé effectue toutes les deux semaines une sélection d’applications santé connectée pour les lecteurs de Se Coacher. Découvrez comment évaluer vous même votre état de santé.

viaSanté connectée: quatre applications pour tester sa santé | Se coacher.

Le nouvel iPhone met la puce à l’oreille de la m-santé | BlogMe

Le nouvel iPhone 5s est sorti le 20 septembre…

Sortie très attendue qui a fait couler beaucoup d’encre : capteur d’identité par empreinte digitale, nouveau processeur A7, amélioration de la qualité des photos et vidéos, sortie concomitante d’iOS 7, nouvelle couleur or,…

En revanche, on a moins entendu parler de la puce M7, qui représente une réelle évolution en particulier pour le domaine de la m-santé.

La puce M7, qu’est-ce que c’est au juste ?

La puce M7 est un coprocesseur spécialement dédié à la mesure des paramètres santé qui permet de libérer le processeur principal de ces mesures. Elle capte les données en permanence, même quand le smartphone est éteint. Ainsi elle présente un avantage considérable en termes d’économie de batterie.

Cette puce possède des capteurs comme un accéléromètre, un gyroscope pour la mesure des mouvements, une boussole pour la direction, … Elle permet de différencier par exemple lorsque l’utilisateur marche, court ou même encore lorsqu’il est en voiture. Autre application : l’analyse des données du gyroscope permet de mesurer par exemple des mouvements anormalement élevés, brusques et rapides de l’utilisateur, reflet d’un état potentiel de stress.

Autant de fonctionnalités qui devraient intéresser les développeurs d’applications fitness et santé !

Ce coprocesseur aurait même sa place dans la future iWatch… affaire à suivre donc.

viaLe nouvel iPhone met la puce à l’oreille de la m-santé | BlogMe.

viaLe nouvel iPhone met la puce à l’oreille de la m-santé | BlogMe.

La start-up française Withings lève 23,5 millions d’euros

See on Scoop.ite-santé,m-santé, santé 2.0, 3.0

Le concepteur français d’appareils connectés axés sur la santé, a levé des fonds record avec la participation directe de la banque publique d’investissement.

See on www.01net.com

Les montres connectées, objets du désir de la rentrée – Le Monde

See on Scoop.ite-santé,m-santé, santé 2.0, 3.0

Le Monde Les montres connectées, objets du désir de la rentrée Le Monde Au-delà des applications « santé », qui devraient rencontrer leur public au sein d’une population toujours plus vieillissante, le blog Laptopmag mentionne quatre autres raisons…

See on www.lemonde.fr