Nouvelles technologies, les animaux aussi

Des caméras pour protéger les rhinos, des programmes interactifs pour chiens, des gilets pour câliner les poulets via Internet… Les innovations technologiques se penchent sur le bien-être animal.

 

Source : Nouvelles technologies, les animaux aussi

Publicités

Franc Succès de la 1ère édition de la session e-santé animale à l’Université d’été de Castres – Pharmageek

Si les rendez-vous de la e-santé sont nombreux, ceux de la e-santé animale sont encore très rares ; Les organisateurs de l’Université d’été de Castres en prenant […]

Source : Franc Succès de la 1ère édition de la session e-santé animale à l’Université d’été de Castres – Pharmageek

Le pancréas artificiel testé à Montpellier : un espoir pour tous les diabétiques – France 3 Languedoc-Roussillon

A Montpellier, des patients testent actuellement un pancréas artificiel. Ce système électronique de contrôle de la glycémie consultable sur smartphone représente un véritable espoir pour les 200 000 diabétiques français.

Source : Le pancréas artificiel testé à Montpellier : un espoir pour tous les diabétiques – France 3 Languedoc-Roussillon

Johnson & Johnson innovation et Janssen R&D lancent le challenge #QuickFire  pour un monde sans maladies 

Johnson & Johnson Innovation LLC et Janssen R&D lancent le challenge QuickFire “World Without Disease”.

Ce concours vise à identifier des entrepreneurs, des chercheurs ou des jeunes entreprises qui se consacrent au développement d’innovations au stade précoce, potentiellement de rupture, capables de dépasser les limites traditionnelles de trois secteurs : celui de la pharmaceutique, les dispositifs médicaux ou la santé-beauté.

Le gagnant recevra une subvention de recherche d’un montant pouvant atteindre 500 000 USD ainsi que la possibilité d’intégrer la communauté JLABS de Johnson & Johnson Innovation.

johnson quickfire challenge

Communiqué de presse :

Le QuickFire Challenge récompensera le développement d’une solution transformationnelle de soins de santé, par une subvention de recherche d’un montant pouvant atteindre 500 000 USD et une opportunité de rejoindre le JLABS de Johnson & Johnson Innovation. Ce Challenge organisé par Johnson & Johnson Innovation LLC a été lancé à l’occasion de la Bio International Convention.

 

Johnson & Johnson Innovation LLC et Janssen R&D lancent le challenge QuickFire “World Without Disease”. Ce challenge est à ce jour le plus vaste et le plus ambitieux jamais organisé. Il concrétise un engagement continu qui vise à : assurer un soutien aux chercheurs spécialisés en sciences de la vie et à développer de solutions innovantes, intégrées et multisectorielles, susceptibles de prévenir, d’intercepter ou de guérir les maladies.

Johnson & Johnson Innovation examinera les candidatures en provenance de tous les pays, proposant des solutions développées dans les secteurs pharmaceutiques, dispositifs médicaux ou santé-beauté. Ce concours vise à identifier des entrepreneurs, des chercheurs ou des jeunes entreprises qui se consacrent au développement d’innovations au stade précoce, potentiellement de rupture, capables de dépasser les limites traditionnelles de l’un de ces trois secteurs d’activités. Le gagnant recevra une subvention de recherche d’un montant pouvant atteindre 500 000 USD ainsi que la possibilité d’intégrer la communauté JLABS de Johnson & Johnson Innovation.

 

« Nous avons à cœur d’identifier et de déployer des solutions de santé intégrées et complètes, adaptées au monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. C’est pourquoi ce challenge a fait le choix de se concentrer sur des innovations ayant pour objectif d’aider à lutter contre la maladie de façon globale, notamment la prévention et l’interception de celle-ci », a déclaré Paul Stoffels, Chief Scientific Officer and Worldwide Chairman, Pharmaceuticals, Johnson & Johnson

 

« Notre objectif est de stopper le développement de la maladie en identifiant non seulement la façon de la traiter, mais aussi en la prévenant et en l’interceptant. Nous nous réjouissons de cette opportunité de collaborer avec des innovateurs, venant du monde entier, en vue de réaliser cette mission, et de mettre pleinement à profit notre expertise pour proposer des traitements transformationnels aux patients », a ajouté William N. Hait, Global Head de Janssen Research & Development

 

Les modalités de participation au QuickFire Challenge

Une ou plusieurs subventions d’un montant total pouvant atteindre 500 000 USD seront octroyées à la personne ou aux équipes qui soumettront la meilleure solution susceptible de répondre à un besoin urgent de santé. Les solutions seront évaluées en fonction de leur capacité à satisfaire les critères suivants :

·         Répondre aux besoins médicaux importants et insatisfaits associés à des  maladies au cœur des domaines de compétencestratégiques de Johnson & Johnson (comme le cancer du poumon ou les maladies métaboliques par exemple).

·         Intégrer une nouvelle approche combinant médicaments, dispositifs médicaux et/ou solutions de santé-beauté.

·         Proposer des solutions complètes ou partielles de prévention, d’interception ou de guérison de la maladie.

·         Optimiser et exposer la façon dont la subvention serait susceptible d’aider son (ses) bénéficiaire(s) à franchir une étape importante dans un délai d’un an et proposer un plan complet de commercialisation pour le produit concerné.

Cette solution peut émaner de n’importe quel pays et être proposée par une ou plusieurs personnes, équipes ou sociétés. Elle est toutefois soumise à certains critères d’admissibilité définis par les termes

et les conditions du challenge. Si plusieurs technologies sont sélectionnées, la subvention sera partagée entre les bénéficiaires ; tous les finalistes appartiendront à la communauté JLABS. La liste des bénéficiaires sera annoncée au quatrième trimestre 2016.

 

Les modalités et conditions d’inscription à ce concours sont disponibles sur http://jlabs.jnjinnovation.com/quickfire-challenges. La date limite d’inscription est le 31 août 2016.

E-clinic : les applications de la Clinique St Roch de Montpellier | Fédération de l’Hospitalisation Privée

 

L’E-SANTÉ, UNE RÉALITÉ À LA POLYCLINIQUE SAINT-ROCH DE MONTPELLIER

Installée depuis peu dans de nouveaux bâtiments flambants neufs, la Polyclinique Saint-Roch se devait d’être à la page sur les questions de l’e-santé. « Avec 15 000 passages par an en ambulatoire, ce qui correspond à un taux d’environ 80 % de prise en charge en ambulatoire de notre activité chirurgicale, nous avons réfléchi à comment faciliter le parcours de nos patients », indique Thierry Delande, en charge des services administratifs  et du parcours patient. Jusqu’alors les infirmières, suivant les recommandations, appelaient chacun des patients par téléphone à J-1 afin de checker les consignes pré-opératoires, et J+1 pour tracer les consignes post-opératoires. «Avec une centaine de passages jour, nous étions vite débordés. De plus, cette formule n’était pas non plus idéale pour les patients qui attendent d’être appelés. Aujourd’hui, nous disposons d’une application développée avec une société toulousaine et installée depuis octobre dernier. » Simple d’utilisation, le patient reçoit ses codes d’accès par sms lors de son inscription à la clinique. Il se connecte la veille de son intervention depuis son smartphone ou ordinateur et répond à un questionnaire à choix multiples. Ses réponses génèrent une alerte verte, orange, ou rouge qui arrive sur le tableau de bord des infirmières qui réagissent en fonction. « Cette application a été créée avec les chirurgiens de la clinique afin d’intégrer des spécificités de protocole. Nous recevons ainsi les informations dont nous avons besoin.» Une application ludique, qui améliore la prise en charge et qui est adoptée par près de 85 % des patients en ambulatoire.

 

Lire la suite sur  : E-clinic : les applications de St Roch | Fédération de l’Hospitalisation Privée