PRIX EDF PULSE 2016 : LES EXPERTS AUSCULTENT LES PROJETS E-SANTÉ

Les projets présentés dans la catégorie e-santé devront avoir les reins solides pour mériter le coup de cœur d’un jury. Originalité, solidité du modèle économique, intérêt pour les patients et la société… sont autant de critères passés au crible des experts.

Les dix experts qui prennent place autour d’une table au siège d’EDF, à Paris, ne sont pas là pour s’amuser mais pour distribuer des cartons : un bristol vert et le projet intègre la short-list des Prix EDF Pulse 2016 qui sera présentée au grand jury ; un rouge, et le dossier est retoqué. Dans la catégorie e-santé, parmi plus des cents candidatures reçues, 82 sont encore en lice ce 7 janvier au matin. Outils de diagnostic à distance, robots d’assistance, aide à l’autonomie et à la rééducation, télémédecine, plateformes médicales….

« Il ne devrait pas être difficile de sélectionner une dizaine de projets de grande qualité », déclare Benjamin de l’agence d’innovation Fabernovel associée à la compétition. La preuve : après trois heures de discussions consacrées à la seule sous-catégorie « surveillance et autonomie / e-rééducation », sept fiches accrochées au mur  s’ornent d’un macaron, symbole d’un coup de cœur du jury.

UNE SÉLECTION POINTUE

Le comité compte des spécialistes de la santé et des investisseurs aguerris dont la connaissance des technologies déjà disponibles sur le marché sert de garde-fou et de caution scientifique : Club Digital Santé, Office du transfert de technologie de l’AP-HP, CEA Investissement, Kurma Partners, …. « Les experts extérieurs à EDF ont un rôle majeur pour juger de l’originalité et de la viabilité des projets e-santé, confirme Valérie Mallet-Kock, en charge des Prix EDF Pulse. Nous recherchons des pépites, des start-up innovantes dont la technologie est à même de bouleverser la santé du futur. Mais notre sélection ne s’arrête pas au côté spectaculaire de certaines propositions : il faut encore s’assurer de leur pertinence et de leurs chances de s’imposer sur le marché. »

Les discussions sont animées, ponctuées de moments d’enthousiasme pour une stratégie bien ficelée ou pour l’ergonomie aussi simple qu’audacieuse d’un dispositif médical. Nouveau motif de satisfaction quand le jury relève qu’un candidat malheureux du concours de l’an passé à « nettement amélioré sa méthode d’exploitation des données » : il aura peut-être sa chance cette année. Une approche originale de la commercialisation d’un produit, censée faciliter sa large diffusion, marque aussi des points.

DES INNOVATIONS AU SERVICE DE LA SOCIÉTÉ

La sélection est pourtant rude, le jury intransigeant, tout bonnement par professionnalisme. « Un projet comme celui-là peut vous paraitre intéressant en France mais il en existe 50 en Europe », pointe ainsi Corinne Marsolier, de l’association Angels Santé.  « Ce dossier est un peu léger mais l’équipe est vraiment solide » déclare Alain Horvais, du fonds de capital risque Kurma Partners. Et cet autre projet qui entend révolutionner l’hôpital ? « Il ne tient pas compte du facteur humain », juge Véronique Ezratty. Médecin au sein du groupe EDF, également praticienne au centre de lutte contre le cancer Gustave-Roussy, elle attache en effet la plus grande attention à un autre critère de sélection : « le progrès qu’il apporte à la société ». La qualité et l’implication des porteurs de projet sont tout aussi fondamentales dans la mesure où EDF souhaite accompagner les lauréats des Prix EDF Pulse sur le long terme et non pas seulement les soutenir financièrement.

LE COMITÉ E-SANTÉ

  •  Nathalie Bissot-Campos – Club Digital Santé
  •  Gilles Cerardi – EDF Commerce
  •  Myriam Chatry – EDF DRH
  • Véronique Ezratty – EDF – Service d’Etudes Médicales
  •  Florence Ghrenassia – AP-HP
  •  Celia Hart – CEA Investissement
  •  Alain Horvais – Kurma Partners
  •  Gaël Le Boulch – EDF Commerce
  •  Corinne Marsolier – Angels Santé
  •  Olaf Maxant – EDF Recherche et développement

Une sélection qui fait émerger des projets conjuguant audace et réalisme.

Source : 2016 EDF Pulse Awards: experts assess e-health projects | EDF Pulse, Prix de l’innovation

Publicités

CES 2016 : top 7 des objets connectés pour bébé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des tests de grossesse, des sièges voiture… Autant d’objets aidant déjà les jeunes parents à préparer l’arrivée de leur bébé ou de s’en occuper au mieux. Le CES 2016 a révélé la version connectée de ces produits. Des scanners prénataux aux chaussons pour bébé, on vous dit tout dans notre top !

 

Source : CES 2016 : top 7 des objets connectés pour bébé

Qualcomm poursuit sa collaboration avec Novartis dans la prise en charge de la BPCO

qualommlife2

Dans le cadre du CES 2016 (Las Vegas) Qualcomm (NASDAQ: QCOM) annonce que sa division Qualcomm Life, Inc, dédiée à la connectivité des appareils et à la gestion des données dans le domaine de la santé, poursuit sa collaboration avec Novartis dans les traitements médicaux connectés. Novartis utilisera les solutions de connectivité de Qualcomm Life pour leur nouvelle génération d’inhalateur connecté BreezhalerTM, dans le traitement de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).
Qualcomm Life développe la micro-puce, à faible consommation d’énergie permettant de connecter la nouvelle génération Breezhaler, utilisée dans les traitements de la BPCO de Novartis, dont OnbrezTM, SeebriTM et UltibroTM. UltibroTM est le leader dans la classe thérapeutique LAMA / LABA. Le module permet de connecter les données de manière homogène et sécurisée avec la plateforme 2net de Qualcomm Life et de rendre accessible en temps réel les données collectées telles que l’usage de l’inhalateur, la durée d’inhalation et ainsi que la qualité d’inhalation.
« Cette nouvelle collaboration représente une étape majeure dans le domaine de l’internet des objets médicaux, en pleine expansion », précise Rick Valencia, Senior Vice President et General Manager, Qualcomm Life, Inc.
A travers cette collaboration, Novartis a pour ambition d’être la première entreprise à proposer un dispositif complètement intégré, connecté, sans assemblage nécessaire pour une facilité d’utilisation et une gestion simplifiée de la prise en charge de cette maladie chronique. Avec ce dispositif permettant de détecter en quasi temps réel les données des patients, Novartis a pour objectif d’améliorer l’adhésion thérapeutique et ainsi les résultats médicaux dans la prise en charge des patients atteints de BPCO.
Novartis espère lancer la nouvelle génération d’inhalateur connecté BreezhalerTM en 2019, à l’issue de la fabrication, des essais et des approbations règlementaires.

A propos de Qualcomm
Qualcomm Incorporated (NASDAQ : QCOM) est un leader mondial est technologies mobiles 3G et 4G de dernière génération. Qualcomm Incorporated inclut sa filiale QTL ainsi que la vaste majorité de son portefeuille de brevets. Qualcomm Technologies, Inc., qui appartient à 100% à Qualcomm Incorporated, gère, avec ses filiales, toutes les fonctions d’ingénierie, recherche et développement, ainsi que les activités produits et services, y compris QCT pour les semi-conducteurs. Pendant plus de 25 ans, les idées et inventions de Qualcomm sont au centre de l’évolution de la communication numérique, en connectant les gens partout à l’information, au divertissement et entre eux. Pour plus d’information, veuillez visiter notre site web, notre blog, ainsi que Twitter and Facebook.
###
2netTM est une marque déposée de Qualcomm Incorporated, déposée aux États-Unis et d’autres pays. 2netTM est une solution de Qualcomm Life, Inc.