La e-santé fait une percée chez les médecins – Santé – Le Monde.fr – IBM – Une Planète Plus Intelligente | #web2salute

See on Scoop.ite-santé,m-santé, santé 2.0, 3.0

Les médecins s’accordent sur le bénéfice des nouvelles technologies : une donnée encourageante pour la construction d’un environnement de santé connectée.

See on www.scoop.it

Publicités

La e-santé, un secteur en grande forme ! Dinexplo2013

See on Scoop.ite-santé,m-santé, santé 2.0, 3.0

Un diagnostic du secteur de la santé digitale sera livré par Philippe Torres, Directeur de la Stratégie numérique de L’Atelier BNP Paribas. L’occasion de revenir sur les initiatives innovantes menées ces derniers temps sur le marché.

 

Toujours plus d’outils voient le jour et s’emparent notamment du support mobile. Et si les patients ont l’occasion de devenir plus maîtres de leur santé, c’est la relation patient-médecin qui est en pleine transformation. Ces nouvelles pratiques semblent vues d’un bon œil par les patients.

See on storify.com

L’e-santé, un marché qui se porte bien

See on Scoop.ite-santé,m-santé, santé 2.0, 3.0

L’e-santé bénéficie d’un contexte particulièrement porteur. Estimé en 2012 à 2,4 milliards d’euros, le marché devrait progresser de 4 % à 7% en moyenne par an, à l’horizon 2017 selon les estimations des experts Xerfi-Precepta qui vient de publier une étude de 200 pages sur le sujet*. Le segment de la télémédecine enregistrera la plus forte croissance, devant ceux de la télésanté (hors télémédecine) et des systèmes d’information de santé. L’application des technologies de l’information et de la communication (TIC) à l’ensemble des activités en rapport avec la santé a pour objectif d’instaurer un système plus performant : amélioration des soins, réduction des dépenses de santé et création de valeur, avec la possibilité de générer une filière d’excellence. L’e-santé permet donc de répondre à plusieurs problématiques de la société française telles que le vieillissement de la population, l’augmentation des maladies chroniques ou encore la pénurie localisée de médecins.

D’un point de vue technologique, le marché de l’e-santé profite d’un environnement à la fois mature et innovant. En effet, les établissements de santé disposent désormais des prérequis technologiques nécessaires et les nouveaux modèles de services des industriels (exemple du SaaS) permettent une plus grande flexibilité dans un contexte économique difficile.

Le chiffre d’affaires des pure players en augmentation
L’e-santé rassemble donc toutes les conditions nécessaires à son expansion. Même dans le cas du scénario pessimiste, sa croissance atteindra 4% en moyenne par an d’ici à 2017. Une telle situation s’expliquerait par l’absence de modèles économiques et organisationnels pérennes sur le marché de la télémédecine, un enlisement du secteur des services à la personne sur le segment de la télésanté ainsi qu’une crise de la dette sociale et/ou une dégradation sensible de la situation économique et financière des acteurs de la santé (ex : hôpitaux) qui frapperait même les investissements d’avenir dont l’efficience est avérée. Mais dans tous les cas de figure, le chiffre d’affaires des spécialistes de l’e-santé augmentera à un rythme d’environ 10% par an en moyenne à l’horizon 2017 pronostiquent les experts de Xerfi-Precepta……..

See on www.infodsi.com